Ouf. Bébé a 6 mois, j’ai décidé de recommencer à écrire le temps d’une sieste. Bon, faut dire que ses siestes durent de 5 à 30 minutes si je suis chanceuse.

Depuis quelques semaines, je veux recommencer à bloguer. Je n’ai pas beaucoup de temps. Je cours tout le temps. J’allaite tout l’après-midi depuis des semaines.

Je vais commencer par dire que les derniers six mois ont été comme un looooong SPM. Maudit que j’ai trouvé ça difficile. Irritable, impatiente, pas sûre de rien, sentiment de compétence parentale dans le sous-sol, grosses interrogations, deuil d’un 3e enfant à faire, jamais seule ou presque…

Les vacances de mon chum ont été tough pour tout le monde. J’étais pas du monde. Je ne suis pas une personne qui trippe dans le bruit, le mouvement, je n’aime pas être envahie. Un chum et deux enfants c’était trop pour ma bulle. Zéro énergie, zéro patience. J’ai découvert que ma bulle peut accueillir deux personnes, pas trois. Qui a pris le bord pas mal ? Mon chum. Thank God, on a nos soirées vu que les deux p’tits se couchent vers 19:00. Thank God, on s’aime et on a plein d’émissions a regarder ensemble, épuisés, deux zombis qui attendent 21:30 pour se coucher juste pour dire qu’on ne s’est pas couchés à 19:00. On est en pyjama direct après le souper. Bref, j’ai repris mon abonnement au gym pour retrouver un sentiment d’accomplissement, avoir de l’espace dans ma tête et avoir l’impression de retrouver mon corps.

Je peux-tu vous dire que le « congé » parental devrait changer de nom? Ouh gros congé. Je n’ai pas eu de pédicure depuis un an, je n’ai pas été chez la coiffeuse depuis décembre, je n’ai pas été chez le dentiste depuis un an non plus. Je me suis refait mal à l’épaule, au dos, et je n’ai même pas pu aller chez l’ostéo. Les seuls rendez-vous auxquels j’ai été fidèle sont la psy durant les derniers mois de ma grossesse, les cafés pour ma dose de drogue, Lefebvre et filles chaque vendredi pour les beignes de Trou de beigne, l’épicerie pour mon autre drogue (la popotte). Une chance que je me suis inscrite aux activités de Pause parents enfants et à la Maison des familles sinon j’aurais viré folle. Plus folle, je veux dire.

J’attendais avec impatience que beau bébé ait 6 mois pour le déposer au répit et souffler un peu. Ça fait 2 semaines. Ouf, 2 périodes de 3 heures à moi en pleine semaine. À date, j’ai été au gym, j’ai bu du café en bonne compagnie. Là, je m’enligne pour pouvoir enfin aller voir l’ostéo, aller chez la coiffeuse, etc. On a même un répit de soirée…annulé cette semaine à cause de la grève. On se reprend la semaine prochaine. Tsé pour pouvoir souper tranquille ? Sans cris ? Sans bouffe qui revole ? En se parlant et en se tenant la main ? Hey, on a essayé de souper en amoureux après que les enfants soient couchés. Fail. Grand frère a décidé que c’était le soir où il sortait de sa chambre à tout bout de champ et le petit a décidé que, non, se coucher à 19:00 ça ne faisait pas son affaire.

Bref, ce n’est pas une belle promenade dans les pâquerettes. Mais, c’est pas si pire quand même. On a des beaux moments. Mon grand est super gentil avec son petit frère et j’ai droit à des belles caresses, des beaux becs. On a coupé internet entre 17h et 19h alors on lit plein d’histoires. Même si j’ai été pas mal énervée les derniers mois, on a ri en masse. Je vais le chercher à la garderie toute seule régulièrement pour qu’on revienne tranquillement, on peut parler de plein de choses. J’ai appris que ce quemon grand préfère à la garderie c’est manger. La pomme recouverte de chocolat ne tombe pas loin de l’arbre.

J’ai un maudit bon chum, deux enfants souriants et une souris que mon grand a appelée Cacahouète. Comme dans « espèce de cacahouète, je vais te ratatiner ». Ouias, une souris grise que j’a vu faire le tour de ma chambre… Elle est ici temporairement, hein, on a mis des pièges. D’ailleurs, pendant la sieste, je devrais fouiller dans le coin derrière la porte et dans le garde-robe pour m’assurer qu’on n’a pas de nid et pas de trous dans nos belles valises. Mais, je suis ici à la place. Bien sûr, j’ai commencé par regarder mon épisode de Supernatural. Cette saison-ci, Sam et Dean ont renouvelé leur bromance, enfin.

J’ai refusé un invitation à me joindre à Tupperware de nouveau, une invitation à participer au marché de Noël des mamans. J’ai juste pas le temps. Le temps passe trop vite et ça fait juste depuis 2 jours que j’ai l’impression d’avoir la tête sortie de l’eau. Je retourne travailler dans 5 mois et demi et dans un climat de schnoutte et j’aurai un nouveau, une nouvelle supérieur/e. Barf.

C’est ça pour tout de suite. Rodger 10-4, over and out.