On est lundi, je commence donc à énoncer quelques raisons pour lesquelles je suis reconnaissante ce matin :

  1. Un enfant énergique, en santé, qui est presque tout le temps de bonne humeur. C’est un rayon de soleil dans ma vie, une source constante d’émerveillement.
  2. Un chum qui m’appuie et me soutient dans tout ce que je fais. Hier, alors que je passais ma journée à vendre mes biscuits (je suis partie de la maison à 8h30 et je suis revenue à 18h), il s’est occupé de Poupou. C’est sa job de père me direz-vous et je suis bien d’accord. Mais, la fin de semaine, on passe du temps tous ensemble et on se partage les couches, les tâches, les sorties, l’habillage, le nez, les dodos… C’est aussi grâce à mon chum que je peux aller au gym la fin de semaine. Remarquez que, hier, je l’ai quand même laissé dormir plus longtemps et j’ai fait la vaisselle (c’est lui qui la fait) et j’ai fait déjeuner Poupou (c’est presque toujours moi de toute façon vu que Poupou veut manger la même chose que moi…après, il veut manger ce que son père mange, c’est ça l’alimentation variée).
  3.  Des mamans, des mamans, des mamans, partout et tout le temps ! Les gens ont beau dire que Facebook est une illusion et que nous sommes plus isolés, je m’oppose. Grâce à Facebook, j’ai trouvé des groupes de soutien pour Weight Watchers, pour les problèmes de fertilité, et surtout…des groupes de mamans. Le groupe de mamans de mon quartier a été déterminant dans mon épanouissement de maman à la maison pendant mon congé de maternité. Crise de bacon à 2 heures du matin, vaccins, sommeil, alimentation, allaitement, tous les sujets y passent…des bébés, à l’achat d’une maison, à la recherche d’une femme de ménage. Mon réseau social est passé de ma famille immédiate (notre petit trio vu que nos familles sont loin) à 400 mamans au bout des doigts (ça, c’était en avril 2012, nous sommes présentement plus de 1000!). Mais, les mamans se voient en-dehors de Facebook aussi pour aller prendre un café en petits groupes, pour faire des rencontres mamans-bébés, pour tricoter, pour participer à des marchés de Noël et des ventes trottoir… Je me suis sentie seule lorsque je suis retournée travailler. Une chance, on s’est mis à organiser des swaps : des échanges de biscuits, de collations, de repas. Tellement le fun !

C’est ça pour tout de suite. La liste pourrait continuer, mais je suis bien trop fatiguée justement à cause du Mini marché de Noël auquel j’ai participé hier. On était une douzaine à vendre des biscuits, du tricot, des cupcakes, des bijoux, etc. Il y a eu tellement de monde ! Nous avons presque tout vendu ce que nous avions amené. Une autre raison d’être reconnaissante.🙂

Je serai encore plus reconnaissante si je suis Poupou fait une nuit complète cette nuit…