Tupperware et caetera

Bucket List de mon congé de maternité

La fin de mon 2e congé de maternité s’en vient à grands pas. Je recommence le travail en avril!

Il y a des choses que j’aimerais faire avant de retourner travailler. Le temps passe ben trop vite!!

  • Aller me baigner avec le bébé. 
  • Aller au Café Chat l’Heureux avec bébé. 
  • Visiter plusieurs des cafés de la liste de Narcity que je vois passer dernièrement. Melk, Myriade, Tommy, Anticafé…
  • Aller chez le dentiste!!! Ça a pas d’allure, j’ai toujours autre chose à faire. 
  • Même chose pour le pédicure que je désire depuis avant l’accouchement. 
  • Remplir le congélateur de repas… Pas sûre que ça va me tenter ben ben de cuisiner quand je serai de retour au travail. Bon, ça devrait plus aller sur la To do. 
  • Magasiner du nouveau linge! En ce moment, j’ai plus de linge sport qu’autre chose. J’ai juste une paire de jeans, un legging et un pantalon sport de grossesse que je porte encore même si j’ai perdu mon poids de grossesse et plus. J’ai besoin de chandails qui ne sont pas des Momzelle ou des chandails larhes pour porter avec ma camisole d’allaitement. 
  • Sortir le traîneau Pelican. Il peux-tu neiger pour vrai, bâtard!!
  • Aller au Fréjus. Seule. En pleine semaine. 
  • Aller chez l’ostéo. Entre LiveFit et le cododo mon haut de dos va saisir ça sera pas long. 

Mon début au gym

Quand j’étais plus jeune…ou plutôt petite fille…j’avais peur du ballon, de la balle, donc je n’arrivais pas à attraper le ballon ou frapper la balle, je n’aimais pas courir (j’aime toujours pas ça),  et je détestais les sports d’équipe. Pas surprenant, je n’étais pas bonne et les sports étaient très valorisés autour de moi. Très peu d’enfants ne prenaient pas des cours de ballet, de gymnastique, de hockey, de baseball, etc. Mettons que je me sentais pas mal poche. Je préférais lire, dessiner, rêver.

Au CÉGEP de Valleyfield, où j’ai étudié en Arts plastiques, j’ai pris un cours de conditionnement physique comme un de mes choix d’éducation physique. Tennis, badminton et je ne sais pas quoi d’autre aussi. J’allais au gym entre mes cours ou tôt le matin. Je ne me rappelle pas y avoir été quand il y avait du monde et je suis sûre à 98% que je n’ai jamais été habillée correctement pour m’entraîner. Le cours n’a pas eu d’impact sur mon futur de fille de gym. Comme bien des choses durant cette période, j’ai échoué le cours. J’ai été à tous les cours sans exception sauf que j’ai décidé de ne pas passer l’examen parce qu’il fallait le passer devant les autres étudiants. C’était un examen de force. J’avais entre 17 et 19 ans, à ce moment-là.

À 20 ans, je suis déménagée à Montréal pour étudier en documentation au Collège de Maisonneuve. Ce fut une période tumultueuse et je me suis sortie du gouffre où j’étais prise. J’ai commencé à être médicamentée et ça se passait bien jusqu’à ce que je réalise que mes médicaments ne faisaient pas si effet que ça. Quand j’ai changé de médicaments, le passage de un à l’autre m’a déstabilisée et j’ai fait une dépression. Les nouveaux médicaments m’ont coupé l’appétit…j’ai perdu 60 livres en 6 mois. Pour reprendre du poids et me faire du bien, j’ai commencé le gym sous la suggestion du docteur.

Quelle révélation ! M’entraîner était le seul moment où mon cerveau était en pause. J’étais concentrée sur le mouvement et ma respiration. J’allais au Énergie Cardio de la Place Dupuis, j’étais abonnée grâce à la carte de crédit de ma soeur, merci ma soeur. Je faisais presque tout le temps la même chose, sans regarder personne, sans parler à personne et pas question de me retrouver dans un cours de groupe. Je comprenais enfin que mon corps est une machine et qu’il faut l’entretenir.

Puis, après une pause de 2 ans à cause d’une blessure à la cheville, je me suis réinscrite au gym. C’était en 2006, j’avais 31 ans et ma vie avait encore viré sur le capot mais pour le mieux. J’ai commencé à travailler à l’UQAM. Tout le monde parlait de retraite autour de moi. Je me suis dit que vu que je vivrais longtemps, aussi bien le faire en santé. J’ai commencé à aller au YMCA Centre-ville et j’y suis encore ! Autant j’étais gênée de me présenter dans un cours de groupe quand j’étais plus jeune, là, c’est comme ça que j’ai recommencé. J’y allais plusieurs fois par semaine et étant célibataire, je pouvais y aller à n’importe quelle heure et revenir chez moi après un ou deux cours. Zumba, pilates, yoga, tonus, aéro-latin, body bar, bosu… Maudit que j’aimais ça. Je suis gauchère, je manque de coordination. Mais, j’ai pris un cours d’auto-défense l’année d’avant et ça avait développé mes réflexes. J’étais tout le temps en train de rire parce que je me trompais, la musique me faisait vibrer, j’avais ben du fun à me dépenser et à me dépasser. J’ai pris une clé pour le techno-gym qui ne marchait pas vraiment alors ça ne m’encourageait pas à faire de la muscu avec les machines.

Il y avait un Chapters au coin de la rue, la meilleure place pour acheter des revues. Maintenant que c’est fermé, je n’arrive pas à retrouver tous les magazines que j’aimais tous au même endroit. Mais, bon, c’est là que j’ai commencé à acheter la revue Oxygen. Wow!! C’était plein d’infos et de workouts. Je suis partie en flèche avec ça, j’ai même commandé les anciens numéros et the rest is history. J’ai tout lu et j’ai commencé à m’entraîner plus sérieusement, chaque partie du corps. J’ai fini par acheter Muscle & Fitness Hers, FitnessRX for Women, Strong, etc.

Puis, quand j’ai fait les fausses couches, j’ai eu besoin de penser à autre chose qu’à mon cycle, les tests, les ups et downs de cette aventure-là. J’ai vu le Labrada Lean Body Challenge, mais je n’étais pas enchantée à l’idée de prendre plein de suppléments vu que je tombais enceinte en claquant des doigts même si ça n’aboutissait pas. Pis j’étais ben trop complexée pour participer à une compétition, je ne voulais pas m’engager là-dedans. Par contre, en même temps, j’ai entendu parler de LiveFit de Jamie Eason et je me suis engagée vis-à-vis de moi-même. J’ai fait le programme de 12 semaines au complet, je suis sortie de ma zone de confort, je suis devenue plus musclée. Pas autant que si j’avais suivi le plan nutritionnel, par contre. J’ai tellement aimé ça que je le refais, mais au rythme maman de deux enfants. Après l’accouchement, j’ai commencé avec le Post-Pregnancy Trainer, puis j’ai sauté dans LiveFit! Je n’ai pas le temps d’aller au gym 6 fois par semaine, hein. J’y vais 3 fois par semaine, j’en ai besoin.

C’est ça.

Les bonnes choses

  1. Il a fait tellement beau aujourd’hui! D’ailleurs, il fait moins froid que l’hiver passé. Fiou. 
  2. Le bébé dort dans la poussette maintenant. Il est tranquille, il regarde. C’est le fun! J’ai eu le temps de faire des commissions, de manger, les 3 dernières fois. 
  3. Mon chum m’a laissée dormir jusqu’à 7:30 ce matin. Chez nous, c’est la grasse matinée. 
  4. Mes parents sont venus chez nous garder hier après-midi alors on a pu regarder Star Wars ensemble! 
  5. Le petit boit avant de se coucher et me repousse pour se mettre sur son ventre pour s’endormir sur le lit. Wow. 
  6. Hier soir, fouille-moi pourquoi, le petit se réveille 3 fois avant 22:00, chigne non stop, arrête pas de bouger…je sais pus quoi faire pour trouver la raison et le soulager. Je finis par changer sa couche, son pyjama, ça le réveille comme il faut. Mon chum le prend, le Tempra agit, il se calme. Le reste de la nuit s’est mieux passé. 
  7. Vu la grasse matinée, je n’ai pas pu aller au gym ce matin. Mais, j’ai été prendre un café seule et lire. Ça fait du bien. Je décompresse. J’ai besoin de recharger mes batteries. 
  8. J’ai retrouvé mes pantalons de zumba!! Yé!
  9. Il me reste le Nautilus Plus à essayer et je pourrai dire que le gazon est plus vert au Y. 
  10. Je suis en questionnement sur mon avenir professionnel. Ce qui est bon c’est que mon poste est à moi. Je peux me permettre de prendre mon temps pour réfléchir à ce que je veux. Une 2e carrière? Du bénévolat? Suivre des cours? Finir mon DEC en arts? Faire les maths et les sciences du secondaire que je n’ai pas faits? 

Bonne année!

  1. On a survécu à notre nuit à l’hôtel. Yé!
  2. On a survécu au matin. On s’est levé fatigués et on a commencé le matin avec une crise. Une chance, ça s’est calmé. 
  3. La meilleure option du chic Tim Hortons? Le gruau aux petits fruits. Vrais fruits, chaud, grosse portion. Ça remplit!
  4. Le taxi était en retard= moins d’attente à la gare. 
  5. Cafééé!  
  6. Des magazines de fitness à lire pour commencer l’année. 
  7. Dans la valise, des gâteries des belles-soeurs!
  8. Nos fils ont été gâtés. On est contents! 😀
  9. Le bébé a déjà fait sa sieste du matin. 
  10.   

Un nouveau départ

Dernier jour de 2015. Nouveau plan de Weight Watchers.Le décompte commence pour le retour au travail en avril. Ouf.

Je ne suis pas du genre à commencer à zéro quand l’année commence. Mais, cette année (qui vient), j’ai des objectifs.

Le 6 décembre, Weight Watchers a lancé son nouveau plan qui coupe dans les gras saturés et le sucre. Les protéines maigres baissent en points futés et le sucre et le gras augmentent en points futés.Ça tombe très bien…le nouveau plan est plus en accord avec mon entraînement.C’est presque un signe!

Premier objectif : Faire le ménage du garde-manger! On va refaire nos menus. J’ai un 3 ans presque 4 qui mange super bien à la garderie,mais qui ne veut presque rien manger à la maison…sauf mes biscuits et du macaroni au fromage, et des fois, du gruau. Pendant les vacances, on a abusé des Timbits. Fini. Le mac and cheese sera maison (j’ai 300 000 recettes, tsé). Avec un bébé qui va commencer à manger (on espère), mes points vont baisser et je dois faire des recettes plus santé.

Deuxième objectif : Peu importe le temps que ça prendra, compléter ma 2e ronde de LiveFit de Jamie Eason. La 1ère c’était après mes fausses couches quand je pouvais y aller 6 fois par semaine. Ce n’est plus le cas. Si je suis chanceuse, je pourrai aller au gym 4 fois par semaine en attendant de retourner travailler. J’envisage essayer le Econofitness, moins cher, mais, j’aime tellement mon Y qui ne fais pas payer pour une douche.

Troisième objectif : Ça, c’est toujours en cours, ça finit jamaiiiiiis…faire sortir de chez nous les affaires dont on ne se sert plus. Les livres de psycho, le linge, la veste de flottaison, les jouets…

Quatrième objectif : Ça finit jamais non plus, régler une couple d’affaires de famille. Entre ma mère avec qui c’est toujours la chipiserie d’un bord et de l’autre, ma soeur avec qui c’est la guerre ou faire semblant que l’autre n’existe pas, le père qui n’a jamais rencontré mes fils… Chus tannée. Je ne sais pas trop comment je vais m’y prendre là-dessus. 4 ans de thérapie toutes les semaines plus des séances avant mon accouchement parce que j’étais submergée par mes émotions et je ne sais même plus où j’en suis, c’est poche.

Cinquième objectif : ENFIN entreprendre des démarches pour obtenir mon ostifi de permis de conduire. Ça va faire, là. Ça fait 3 ans que j’y pense, mon argent a servi aux tests pendant ma grossesse, là, awoye. J’ai le goût d’aller chez ma marraine et de voir ma grand-mère sans dépendre des horaires de train. Je veux aller à Ottawa sans que ça coûte un bras. J’ai le goût d’explorer le Québec. Tsé, des vacances ? Loin de ce qu’on connaît ? Nous, on ne connait pas ça.

Le 6e objectif ultime : Économiser petit peu à petit peu pour un voyage avec mon chum et nos fils. Je rêve d’aller en Angleterre. Imagine avec un permis de conduire…on pourrait aller faire des tours de machine en campagne ! Je veux aller en Écosse. J’aimerais aller dans un tout inclus au soleil, un lieu familial où quelqu’un s’occupe des enfants une partie de la journée…aaaaah.

Un petit 7e : Bloguer plus souvent. Au moins une fois par semaine pour écrire les choses ou événements pour lesquels je suis reconnaissante. Ça m’a fait du bien de faire ça sur mon blog secret. Ben, faudrait que je continue.

Ah et un 8e : Depuis la naissance de bébé 2, j’ai été souvent négative. Fatiguée, débordée, pressée, stressée, chiâleuse… Ben, je veux être plus positive sur Facebook. Réfléchir avant de publier. Virer le négatif de bord. On va voir, j’étais capable avant. Je suis encore capable.

Joyeux Noël!

Je suis reconnaissante…

  1. Que Sud-Ouest barbecue était ouvert pendant la panne hier!
  2. Que notre souper d’hier puisse être notre dîner aujourd’hui.
  3. Mon chum m’a offert deux heures sans enfants chez Lefebvre et filles et à La Tazza. Très drôle et apprécié!
  4. Maël nous a enfin fait un « cadeau » de Noël! Ahahah!
  5. Tout mon travail avec le plan de Weight Watchers porte fruit. Même si j’ai mangé trop de biscuits de Noël, mon déjeuner était protéiné et j’avais des fruits sur ma petite crêpe au lieu du sirop d’érable.
  6. Ma revue Cooking Light arrivée et plein de recettes intéressantes pour le nouveau plan de WW.
  7. Justement, le nouveau plan est bienvenu pour me forcer à regarder ce que je mange de plus près, pour manger moins gras et moins sucré!
  8. Les températures bizarres que nous avons font en sorte que c’est plus facile pour mon chum de sortir avec le bébé à 4:00am pour une tite promenade pour que je dorme un peu plus.
  9. Netflix.
  10. Un beau soleil tout doux ce matin!

Ça tournetournetourne

Ouf. Bébé a 6 mois, j’ai décidé de recommencer à écrire le temps d’une sieste. Bon, faut dire que ses siestes durent de 5 à 30 minutes si je suis chanceuse.

Depuis quelques semaines, je veux recommencer à bloguer. Je n’ai pas beaucoup de temps. Je cours tout le temps. J’allaite tout l’après-midi depuis des semaines.

Je vais commencer par dire que les derniers six mois ont été comme un looooong SPM. Maudit que j’ai trouvé ça difficile. Irritable, impatiente, pas sûre de rien, sentiment de compétence parentale dans le sous-sol, grosses interrogations, deuil d’un 3e enfant à faire, jamais seule ou presque…

Les vacances de mon chum ont été tough pour tout le monde. J’étais pas du monde. Je ne suis pas une personne qui trippe dans le bruit, le mouvement, je n’aime pas être envahie. Un chum et deux enfants c’était trop pour ma bulle. Zéro énergie, zéro patience. J’ai découvert que ma bulle peut accueillir deux personnes, pas trois. Qui a pris le bord pas mal ? Mon chum. Thank God, on a nos soirées vu que les deux p’tits se couchent vers 19:00. Thank God, on s’aime et on a plein d’émissions a regarder ensemble, épuisés, deux zombis qui attendent 21:30 pour se coucher juste pour dire qu’on ne s’est pas couchés à 19:00. On est en pyjama direct après le souper. Bref, j’ai repris mon abonnement au gym pour retrouver un sentiment d’accomplissement, avoir de l’espace dans ma tête et avoir l’impression de retrouver mon corps.

Je peux-tu vous dire que le « congé » parental devrait changer de nom? Ouh gros congé. Je n’ai pas eu de pédicure depuis un an, je n’ai pas été chez la coiffeuse depuis décembre, je n’ai pas été chez le dentiste depuis un an non plus. Je me suis refait mal à l’épaule, au dos, et je n’ai même pas pu aller chez l’ostéo. Les seuls rendez-vous auxquels j’ai été fidèle sont la psy durant les derniers mois de ma grossesse, les cafés pour ma dose de drogue, Lefebvre et filles chaque vendredi pour les beignes de Trou de beigne, l’épicerie pour mon autre drogue (la popotte). Une chance que je me suis inscrite aux activités de Pause parents enfants et à la Maison des familles sinon j’aurais viré folle. Plus folle, je veux dire.

J’attendais avec impatience que beau bébé ait 6 mois pour le déposer au répit et souffler un peu. Ça fait 2 semaines. Ouf, 2 périodes de 3 heures à moi en pleine semaine. À date, j’ai été au gym, j’ai bu du café en bonne compagnie. Là, je m’enligne pour pouvoir enfin aller voir l’ostéo, aller chez la coiffeuse, etc. On a même un répit de soirée…annulé cette semaine à cause de la grève. On se reprend la semaine prochaine. Tsé pour pouvoir souper tranquille ? Sans cris ? Sans bouffe qui revole ? En se parlant et en se tenant la main ? Hey, on a essayé de souper en amoureux après que les enfants soient couchés. Fail. Grand frère a décidé que c’était le soir où il sortait de sa chambre à tout bout de champ et le petit a décidé que, non, se coucher à 19:00 ça ne faisait pas son affaire.

Bref, ce n’est pas une belle promenade dans les pâquerettes. Mais, c’est pas si pire quand même. On a des beaux moments. Mon grand est super gentil avec son petit frère et j’ai droit à des belles caresses, des beaux becs. On a coupé internet entre 17h et 19h alors on lit plein d’histoires. Même si j’ai été pas mal énervée les derniers mois, on a ri en masse. Je vais le chercher à la garderie toute seule régulièrement pour qu’on revienne tranquillement, on peut parler de plein de choses. J’ai appris que ce quemon grand préfère à la garderie c’est manger. La pomme recouverte de chocolat ne tombe pas loin de l’arbre.

J’ai un maudit bon chum, deux enfants souriants et une souris que mon grand a appelée Cacahouète. Comme dans « espèce de cacahouète, je vais te ratatiner ». Ouias, une souris grise que j’a vu faire le tour de ma chambre… Elle est ici temporairement, hein, on a mis des pièges. D’ailleurs, pendant la sieste, je devrais fouiller dans le coin derrière la porte et dans le garde-robe pour m’assurer qu’on n’a pas de nid et pas de trous dans nos belles valises. Mais, je suis ici à la place. Bien sûr, j’ai commencé par regarder mon épisode de Supernatural. Cette saison-ci, Sam et Dean ont renouvelé leur bromance, enfin.

J’ai refusé un invitation à me joindre à Tupperware de nouveau, une invitation à participer au marché de Noël des mamans. J’ai juste pas le temps. Le temps passe trop vite et ça fait juste depuis 2 jours que j’ai l’impression d’avoir la tête sortie de l’eau. Je retourne travailler dans 5 mois et demi et dans un climat de schnoutte et j’aurai un nouveau, une nouvelle supérieur/e. Barf.

C’est ça pour tout de suite. Rodger 10-4, over and out.


Les gourmandises de Mumfi51

Approuvé par mes testeurs, 2 schtroumpfs et un grand schtroumpf

Spatule & Talons Hauts

Arts, cuisine, mode et autres petits plaisirs de la vie

The iBook Emporium

New Print Book, E-Book and Audiobook Releases

Freshly Pressed: Editors' Picks

Great reads from across WordPress.com, updated daily.

Néobiblio - le blog

Parce que les bibliothèques ne sont plus ce qu\'elles étaient!

La mémoire de Silence

la seule chose que vous devez savoir est où se trouve la bibliothèque

biblioth|ê|thique

biblioth|ê|thique : éthique & bibliothèques

Trouve qui peut!

Félix Arseneau, expert en gestion stratégique de l'information, Influide.ca

Archives de Montréal

En route vers notre centenaire en 2013!

anouschkab

Just another WordPress.com site

Nathalie Dunn Tupperware

Tout simplement Tupperware

Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

Editor's Choice

The blog of the Adam Matthew editorial team

pirathécaire

le blogue que les bibliothécaires lisent en cachette

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 202 autres abonnés